Articles

L’ACPR inquiète concernant l’assurance-vie

Actuellement, le rendement moyen servi par l’assurance-vie est de 2,27%, selon une étude récente délivrée par l’ACPR. On a pu constater depuis l’an dernier que les taux de marché ont connu une baisse assez importante, ce qui a mécaniquement impacté négativement les performances de l’assurance-vie.

Une modération moyennement suivie

On constate ainsi que c’est la modération qui caractérise le marché de l’assurance, sur la base des préconisations qu’avait émises la Banque de France lors de sa réunion annuelle à destination des professionnels de ce secteur. On constate cependant que les rendements qui sont offerts par les compagnies d’assurance demeurent globalement encore trop élevés et qu’un décalage existe entre ces derniers et la réalité des marchés.

Le décalage des rendements

Par exemple, jusqu’en 2011, le rendement des fonds en euros et celui des OAT à 10 ans évoluait de manière quasiment parallèle, ce qui n’est plus le cas depuis trois ans. En effet, on a pu constater que le rendement des emprunts français avait perdu 2,5 points, alors que celui de l’assurance-vie en euros n’avait laissé échapper que 0,75 points. La conséquence logique de ce décalage est qu’il affecte les performances de l’assurance-vie qui ne sont plus du tout indexées sur l’évolution des taux d’intérêt des marchés. Il faudra donc que la situation se rétablisse rapidement, c’est pourquoi le gouvernement a mis en place une politique incitative pour les épargnants afin qu’ils s’orientent vers les contrats en unités de compte. Si cette démarche vous intéresse, vous pouvez utiliser un comparateur assurance qui vous permettra de vous informer en détail sur les offres existantes de ce marché, tout comme il est possible de le faire par exemple pour un devis assurance auto.

Laisser un commentaire